Ce site Internet utilise des cookies. En utilisant ce site Internet, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies. Vous pouvez modifier le paramétrage des cookies dans votre navigateur.En savoir plus

Thermorégulation et hypothermie chez le nouveau-né - Un bébé prématuré reçoit des soins de thermorégulation dans l’USIN

Thermorégulation et hypothermie chez le nouveau-né

Demandez à votre spécialiste

Thermorégulation

L’importance du maintien de la température corporelle du nouveau-né n’est pas une notion récente. Il est toutefois difficile de savoir quelle température mesurer. En outre, si la mesure régulière de température donnée nous indique dans quelle mesure un bébé est capable de maintenir cette température, elle ne nous donne aucune indication sur l’énergie qu’il utilise pour la réguler. L’hypothermie du nouveau-né nécessite une prise en charge attentive et peut affecter l’état de santé du patient. Malgré son importance, de nombreux hôpitaux sous-estiment encore la thermorégulation chez le nouveau-né.

Qu’indique la température ?

Mesures contre l’hypothermie : Main d’un soignant sur la tête d’un bébé dans l’USIN

Que se passe-t-il si la température du bébé est trop basse ?

Nous perdons de la chaleur par le biais de quatre mécanismes différents : la convection, la radiation, la conduction et l’évaporation. Lorsque la température du nouveau-né est trop basse, cela provoque une détresse et peut exacerber les problèmes pulmonaires, entraînant un besoin accru de ventilation. L’acidose métabolique augmente et la croissance est affectée, ce qui peut allonger la durée du séjour à l’hôpital. La bilirubine est déplacée des sites de fixation de l’albumine, ce qui augmente le risque d’ictère nucléaire. Tous ces problèmes peuvent entraîner une augmentation des taux de morbidité et de mortalité. Il est donc nécessaire de réduire au minimum les quatre types de perte de chaleur et de prévenir la détresse due au froid.

Un bébé tient le doigt d’un soignant pendant qu’il se repose dans l’USIN

Comment le corps réagit-il à la température ambiante ?

Le corps tente de maintenir sa température dans des limites étroites et, s’il est exposé à des contraintes thermiques, il utilise de l’énergie pour stabiliser sa température. Dans le cadre des soins néonatals courants, il est impossible de mesurer le transfert de chaleur ou la dépense énergétique du bébé ; il faut donc s’en tenir aux informations fournies par les mesures de température. On discerne mieux les contraintes thermiques subies par le bébé si l’on mesure simultanément plusieurs températures corporelles

Le Dr Manuel Sánchez Luna explique comment la détresse due au froid affecte les bébés prématurés et pourquoi la thermorégulation est importante

Les conséquences de la perte de chaleur

L’hypothermie peut avoir des conséquences très graves, même chez un adulte. Pour les bébés présentant un poids de naissance très faible, ces conséquences sont encore plus lourdes. Le Dr Manuel Sánchez Luna de l’hôpital universitaire de Madrid explique que l’interruption d’une thérapie de chauffage, si brève soit-elle, peut s’avérer problématique.

Thermorégulation chez le nouveau-né : Livret ThermoMonitoring - a step forward in neonatal intensive care

Gros plan sur le thermomonitorage

Téléchargez le livret

Comment aider le bébé prématuré à réguler sa température corporelle ?

Thérapie de chauffage pour la thermorégulation

Thermorégulation et thermomonitorage

Contrairement à l’adulte, le bébé prématuré ne possède pas de mécanismes comme la transpiration et les frissons, et son métabolisme est limité. Sa seule réponse à la détresse due au froid est la vasoconstriction, que l’on observe avec le thermomonitorage. C’est pourquoi l’objectif des soins infirmiers devrait être de maintenir le bébé dans sa plage de « neutralité thermique » afin de lui offrir les meilleures conditions de croissance et de maturité possibles.

L'importance de la thermorégulation chez les prématurés

L’importance de la thermorégulation néonatale

Si la thérapie de chauffage pour les prématurés n’est pas nouvelle, elle a suscité relativement peu d’études. Le Prof. Egbert Herting, de la clinique de médecine pédiatrique et juvénile du CHU du Schleswig-Holstein, en Allemagne, évoque la nécessité d’accorder plus d’attention à cet aspect des soins.

Logo Babyfirst

Consultez nos ressources et outils pour les parents de prématurés et les cliniciens

Visiter le site Web

Thèmes et produits connexes

Draeger Babyleo TN500

Dräger Babyleo® TN500

Prévention des infections en néonatologie

Prévention des infections en néonatologie

Dispositifs de traitement de l’ictère

Dispositifs de traitement de l’ictère

Contactez-nous

Contactez-nous Hôpital

Draeger Medical Canada Inc.

2425 Skymark Ave, Unit 1
Mississauga, ON L4W 4Y6

+1 866-343-2273

Appelez-nous de 8h à 17h (ET), du lundi au vendredi